25 juillet 2008

Nefta - Tozeur - Oasis de montagne

carte_oasisRéveil à 7h. Nous accompagnons à 8h les gens qui se sont inscrits pour la promenade en calèche autour de la palmeraie. Le guide nous emmène après leur départ sur les hauteurs pour avoir un bon aperçu de la corbeille de Nefta, nom donné à cette palmeraie. Le car nous dépose ensuite dans le centre de la médina de cette petite ville pour un temps libre d’1h30. Nous avons à peine commencé à déambuler que nous nous joignons à deux jeunes couples qui viennent de se faire proposer une visite dans la palmeraie. Nous pénétrons donc dans une parcelle privée où nous découvrons la culture des palmiers dattiers (avec démonstration d’escalade du tronc) et des différentes plantes qui profitent de leur ombre au sol. La visite se termine évidemment sous un abri où l’on nous propose des pipes à l’eucalyptus et des boîtes de dattes non confites. Nous essayons d’en négocier le prix, mais le vendeur reste intraitable. Nous prenons quand même une boîte à 5 dinars. Le « guide » nous accompagne ensuite pour nous conduire dans les ruelles de la médina avec quelques renseignements, ce qui ne nous motive pas à lui donner chacun plus d’un dinar, malgré ses protestations. Il nous reste encore du temps pour parcourir d’autres ruelles et revenir sur la place où nous négocions un chèche pour les trois enfants. Les amateurs de calèche nous ont rejoints et nous repartons bientôt vers Tozeur. Un autre temps libre nous est donné pour visiter la ville et sa médina, mais nous préférons, comme plusieurs autres co-voyageurs, profiter des deux bassins de piscine bien agréables.
Déjeuner. Départ à 14h pour ceux, nombreux, qui se sont inscrits pour l’excursion en 4x4. Nous remplissons un véhicule et notre guide fait le sixième. Nous prenons la route de l’atlas et faisons un premier arrêt pour découvrir une oasis encaissée dans un petit vallon rocheux. Le soleil cogne alors que nous suivons un guide berbère sur les hauteurs. Redescendus dans le fond du vallon, nous y trouvons une source d’eau claire. C'est un bonheur d'y tremper les pieds et de s'asperger la tête. Le retour, le long d’un ruisseau et à l’ombre des palmiers est beaucoup plus agréable.
La deuxième oasis, la plus lointaine, borde un profond canyon creusé dans la roche. Une scène importante du « patient anglais » y a été tournée.
La dernière oasis, Tamarsa, près de la frontière Algérienne, est célèbre pour sa grande cascade, pas tant par le débit que par la hauteur de la chute. Lorsque nous y arrivons, des jeunes tunisiens s’amusent à y sauter du haut des rochers.
Les véhicules semblent ensuite reprendre la route de Tozeur, mais s’en écartent bientôt pour emprunter des pistes sableuses chaotiques. Nous sommes d’autant plus secoués que notre pilote, apparemment le chef des conducteurs, ne supporte pas l’idée de ne pas être en tête et prend tous les raccourcis pour dépasser un groupe de voitures roulant sur la piste. Les plus grands cris sont poussés lorsqu’il gravit et dévale rapidement des dunes hautes et bien raides. Mais la récompense est au bout : du haut d’une dernière dune, nous apercevons enfin le décor du village laissé là par le tournage de Stars Wars. Le groupe se reforme et admire ce paysage de dunes tout autour de nous avant de plonger vers ce décor où nous arrivons dans les premiers et pouvons profiter avant qu’il ne soit envahi de trop de visiteurs. Les enfants, et particulièrement Eric parcourent dans les moindres recoins ce paysage de cinéma un peu abîmé mais qui résiste bien aux années. Nous reprenons une dernière fois la route pour arriver à Tozeur à 19h30. La piscine est délicieuse après cette chaude après-midi et nous y restons une bonne heure. Dîner buffet. Nous décidons ensuite de découvrir un peu la grand rue mais, quoiqu’il soit déjà 21h30, la chaleur est étouffante. Nous ne prolongeons donc pas notre promenade devant les boutiques et les terrasses encore ouvertes et très animées.

Posté par jybar à 12:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Nefta - Tozeur - Oasis de montagne

Nouveau commentaire