26 juillet 2008

Tozeur - Chott el Jerid - Douz

carte_DouzRéveil 8h. Promenade dans la grande rue et dans le marché couvert. Nous cherchons un chèche mais nous ne trouvons pas la même taille qu’à Nefta. 10h, nous allons visiter le musée privé de Tozeur qui, dans une grande maison parsemée de patios, montre les différentes pièces, objets et styles de vie des riches Tunisiens jusqu’au début du 20e siècle.
Visite du (petit) zoo regroupant un jrdin botanique et des animaux vivant dans l’atlas et le désert. Carole et Franck s'y portent volontaires pour un collier de serpents vivants. Par contre, personne ne touche le scorpion. Déjeuner à notre hôtel. Au dessert, nous souhaitons la sainte Anne.
Comme les valises sont déjà chargées dans le car depuis le matin, nous n’avons pas les maillots de bain, au grand regret des enfants qui auraient bien profité de la piscine encore une fois, surtout qu’il fait à nouveau très chaud. Nous nous contentons de tremper nos pieds, ce qui rafraîchit tout de même. Nous ne repartons qu’à 15h et quittons Tozeur pour traverser le Chott el Jerid, immense lac ancien devenu désert salé. Nous nous y arrêtons un quart d’heure, mais la chaleur nous étouffe dès la descente du car, comme plongés dans un four brûlant.
Nous arrivons à 17h à Douz, en bordure du Sahara. Le groupe enfile un chèche et une djellaba et chacun grimpe sur un dromadaire pour une excursion d’une heure. La montée de l’animal demande de s’accrocher, mais ensuite la démarche chaloupée n’est pas difficile à suivre. Nous sommes malheureusement tombés sur le guide le plus feignant de tous. Il coupe par un raccourci et attend le reste du groupe à l’ombre d’un buisson. Nous avons coincé une bouteille d‘eau devant nous, mais la chaleur est telle que l’eau devient rapidement brûlante. Du moins nous avons un premier aperçu de la véritable mer de dunes qui s’étend à partir de là bien plus loin que l’horizon.
Nous reprenons le frais dans le car climatisé en roulant vers Matmata où nous découvrons nos premières maisons troglodytes. D’ailleurs, notre hôtel, qui est pour la première fois un quatre étoiles, est composé lui aussi de chambres troglodytes. Amateurs de fenêtres s’abstenir. Le temps de déposer les valises dans les 2 chambres (éloignées l’une de l’autre), et il est l’heure de dîner. Le buffet n’est pas franchement meilleur que dans nos hôtels précédents. Malgré la nuit venue, nous ne résistons pas à l'envie de profiter de la piscine jusqu’à 22h, même si l’eau est ici plutôt fraîche. Nous prenons ensuite une bonne douche qui achève de nous détendre avant de redescendre au bord de la piscine pour attendre un mariage dont les préparatifs s'achèvent. Le jeune couple Tunisien enfin arrivé, l’orchestre s’en donne à coeur joie et les hommes dansent avec entrain. Le grand repas de noce a paraît-il déjà été pris les jours précédents. Nous les laissons bientôt à leurs festivités et remontons dans le calme de notre chambre.

Posté par jybar à 12:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Tozeur - Chott el Jerid - Douz

Nouveau commentaire